Concert Ayo à Ramonville saint Agne le 14 novembre 2017

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Ayo à Ramonville saint Agne

Permettez-moi

de me présenter (à nouveau).

Mon nom est Ayo, qui signifie simplement « joie » dans la langue

yoruba.

Je suis auteur-interprète, musicienne, productrice, actrice et mère de trois

enfants.

De nombreuses biographies ont été écrites à mon sujet par le passé, mais je

n'avais jamais pensé à en écrire une moi-même un jour, alors voilà ! 😊

Il a toujours été difficile pour moi de

parler de ma vie et comment tout a commencé car si on l'imaginait comme un trajet

en train depuis Cologne, où je suis née dans les années 80, jusqu'à Brooklyn,

où j'habite actuellement, vous pouvez bien vous imaginer à quel point il serait

difficile de se souvenir de chacun de ses arrêts, et ce d'autant plus si le

trajet s'effectuait sur l'un de ces trains lents.

Aujourd'hui, je n'ai plus envie de parler autant de mon passé et préfèrerais

plutôt parler de mon présent et peut-être même de mon futur.

Il y a 12 ans, je n'aurais jamais imaginé que je me retrouverais ici un jour et

quand je dis « ici » je ne parle pas de Brooklyn.

« Ici » signifie pour moi la sortie de mon 5ème album.

Qui aurait sérieusement cru que Joy Olasunmibo Ogunmakin, cette étrange petite

fille aux cheveux crépus, avec une dent fêlée et un sourire bizarre serait un

jour auteur-interprète double-platine ?

Je n'oublierai jamais le jour où j'ai reçu mon premier disque d'or. C'était le

14 septembre 2006 à Paris, le jour de mes 26 ans.

J'ai pleuré parce que la seule chose à laquelle je pensais, c'étaient les

nombreux arrêts de ce trajet en train lent et tous ces moments où j'ai eu envie

d'en descendre parce j'avais l'impression d'aller nulle part. C'est à Paris que

j'ai ressenti la magie pour la première fois de ma vie car pour la première

fois, j'avais enfin un public.

Le fait que des gens écoutent réellement les chansons que je jouais avec ma

guitare m'a profondément touchée et m'a redonné une toute nouvelle confiance en

moi. Ici à Paris, j'avais l'impression d'être à ma place pour la première fois de

ma vie.

Je pouvais à peine parler français et ne le comprenais pas non plus mais je

ressentais un lien profond avec mon public. Je me sentais aimée et comprise et surtout,

je ne me sentais pas jugée.

Les années passées en famille d'accueil au début de mon enfance m'ont toujours

fait me sentir d'une certaine façon ; j'avais toujours l'impression qu'il

n'y avait pas de place pour moi car le seul endroit où je voulais être, chez

mes parents, n'était pas une option à l'époque.

J'ai toujours su que j'étais une enfant aimée, comprenez-moi bien, car je me

sentais aimée par ma Maman et mon Papa et je comprenais que ce n'était pas

facile mais il est vrai que j'avais l'impression que les gens me regardaient

d'une certaine façon, d'une façon critique.

Mes parents m'ont donné tellement plus que de l'amour. Je crois qu'inconsciemment,

ils ont donné à ma vie un nouveau sens : la Musique.

La notoriété ne m'a jamais motivée à écrire une chanson ou jouer de la musique.

Ça a toujours été la Vie elle-même qui m'a motivée le plus.

Lorsque j'ai appris que l'histoire de ma Chanson n'était pas seulement mon

histoire mais celle de nombreuses autres personnes, j'ai compris l'importance

d'échanger mes pensées et sentiments avec mon public car j'avais l'impression

que c'était la seule façon de guérir et donc je me suis progressivement ouverte

et j'ai pu écrire sur ma vie et la vie en général.

J'ai toujours beaucoup voyagé et vécu çà et là, et je ne sais pas si je

resterai à New York mais ce dont je suis sûre, c'est qu'il est important de

parfois juste profiter de la vie.

J'ai fait tellement d'erreurs dans ma carrière d'Artiste que j'en suis devenue

très frustrée et triste par moments et ne savais simplement plus comment gérer

les choses. J'étais bloquée dans un immense désordre que j'avais moi-même créé

et je sentais qu'il fallait que je prenne une pause.

D'une certaine façon, je crois que Brooklyn m'a donné cette pause dont j'avais

besoin en tant qu'Artiste et en tant que mère. J'ai décidé de quitter mon

ancien label Universal France après 10 ans pour signer un nouveau contrat de

licence avec Believe Records qui me soutient entièrement et croit en moi non

seulement en tant qu'auteur-interprète mais aussi en tant que productrice.

Je me suis sentie libre.

Libre d'aller et faire ce dont j'avais envie. J'ai donc installé un studio dans

ma chambre et ai commencé à enregistrer, pas seulement sur mon ordinateur mais aussi

sur mon portable. 😊

J'espère que je ne parais pas arrogante

quand je dis que je suis très fière du résultat.

J'espère que vous aurez l'opportunité de l'écouter et qu'il vous touchera autant

et fera autant pour votre coeur et pour votre Âme qu'il l'a fait pour moi. Si

vous n'avez pas simplement envie d'être touchés mais aimeriez aussi être divertis,

vous devriez venir à l'un de mes concerts un de ces jours ! 😊

Amour et lumière,

Ayo