Concert The Inspector Cluzo à Ramonville saint Agne le 17 octobre 2018

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert The Inspector Cluzo à Ramonville saint Agne

SPECTACLES P.SANSONETTO (2-311966-3-311967) & TER A TERRE PRESENTENT CE CONCERT

Les Américains ont des noms parfaits pour décrire les chants des terres : country-music ou folk music, “la musique de la campagne” et “la musique des gens”. Dans le pays gascon qui a donné aux Amériques quelques-uns de ses illustres têtes brûlées – la famille Cadillac par exemple – The Inspector Cluzo joue à sa façon de la musique de la campagne, de la musique des gens. De la folk-music, mais surtout pas de la musique folkorique : trop électrique, trop enragée pour ça. Et puis, rien ne serait plus injuste que de cantonner ses deux fougueux ambassadeurs – Laurent Lacrouts et Mathieu Jourdain – au folklorique, au pittoresque. Certes, ils sont haut en couleur, forts en gueule et vivent une double vie dont on fait les romans, les cartes postales : six mois à la ferme, à gérer oies, maïs, canards et bouc récalcitrant, six mois sur les routes du monde entier. La foi et le foie gras. The Inspector Cluzo est un groupe fier de son héritage, attentif aux leçons d'un parrain qui a autrefois dévié ces carrières de scientifiques sur-qualifiés vers les travaux manuels. Un groupe fier et volontiers ambassadeur de sa région. Mais jamais groupe régionaliste. Sa région, la vraie, c'est celle où Laurent et Matthieu dialoguent, s'enflamment, apprennent, découvrent : c'est la scène, leur habitat naturel qu'ils arpentent sans répit, sans chiqué ; c'est où habitent les autres, qu'ils visitent, interrogent, du Japon à l'Amérique du Sud. Leur lopin de terre, c'est le monde, ces gens et ces terres à visiter, à explorer. Leur lopin de terre, c'est aussi la ferme Lou Casse des Landes, base arrière où le travail des bras ralentit l'urgence de cerveaux en suractivité : 24h/24, vous pouvez recevoir un e-mail des deux garçons, tracassés par un détail, réveillés par ce qui vous semble une broutille. Mais le diable se niche dans les détails, disent les Américains, et c'est en toute maniaquerie que les deux garçons, savamment planqués derrière une nonchalance, une bonhomie de façade, préparent leurs concerts, réfléchissent à leur musique. De la musique des gens, de la musique de la terre, les bottes crottées de bouse et de blues. Jouée avec jubilation, chaque concert étant une victoire, par deux garçons auto-baptisés Rock Farmers. Gentlemen Farmers, pour leur politesse ancienne, leur attachement à des règles et gens anciens, aurait parfaitement fait l'affaire aussi. Et cet attachement est aussi celui qui les lie à des musiques d'autrefois, la soul, le blues, mais électrocutés par la fougue, la rage, l'urgence. Il faut rentrer les bêtes avant l'orage : de cette habitude agricole, The Inspector Cluzo a fait un mantra scénique, narguant les décibels, finissant les concerts en nage, hagard, mais vivant, bien vivant, grand vivant. “Il y a toujours de la place pour les chapelles à côté des cathédrales”, dit sagement Daniel Ducournau, un voisin des garçons, dans le documentaire « Rockfarmers ». Il parle d'agriculture. Ça vaut aussi pour la culture. Groupe libre car hommes libres, Laurent et Mathieu n'ont jamais répondu aux ordres : ils sont leur label, leur éditeur, leur manager, leur tourneur et ne joueront pas de basse s'ils n'ont pas envie. Leur économie reste à leur échelle : profondément humaine. Batterie, guitare et voix suffisent ici à écrire une musique universelle, un blues déchiqueté, émaillé d'incidents, d'incendies.

AOUT 2017 -Les Inrockuptibles

placement libre debout

pmr : 05 62 24 09 50

Annonce e-flyer