Concert Ivo Pogorelich à Toulouse le 22 septembre 2020

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Ivo Pogorelich à Toulouse

Fidélité oblige

La crise sanitaire a bouleversé toutes les prévisions, tous les calendriers, et conduit à d'innombrables annulations partout dans le monde. Passé le temps des inévitables interrogations, et conforté par sa position dans le calendrier, Piano aux Jacobins a opté pour une autre voie, avec une programmation réduite, certes, mais rigoureusement conforme à l'esprit qui l'anime depuis l'origine.

Fidélité oblige, et d'abord envers les artistes qui font depuis quatre décennies la richesse d'une affiche ouverte aux légendes du clavier et non moins attachée à défendre les meilleurs espoirs de la nouvelle génération.

Avec Stephen Kovacevich, Ivo Pogorelich et Pierre-Laurent Aimard, trois illustres aînés éclaireront les partitions de toute la singularité de leurs tempéraments respectifs.

Quel bonheur aussi de retrouver l'enfant du pays, Bertrand Chamayou, mondialement reconnu désormais, dans un répertoire romantique qui lui est si cher. On ne s'impatiente pas moins d'écouter Francesco Piemontesi, David Kadouch, Jean-Michel Kim, Jorge Gonzalez Buajasan ou Jérémie Moreau. A l'instar de Thomas Enhco du côté du jazz, comme toujours présent, ils témoignent de la constante curiosité de Piano aux Jacobins envers la génération montante.

Fidélité oblige, aussi, envers le public qui, au rendez-vous chaque année, apporte tant à l'âme du Festival. Nous sommes heureux de le retrouver, dans des conditions particulières sans doute, mais comme toujours sous le signe de la beauté, de l'émotion et du partage.